pomre_

barriere

... deux semaines se sont déjà écoulées depuis mon dernier billet ... deux semaines que je n'ai pas vraiment vu passer (un peu comme à l'accoutumée). je ne prends plus trop le temps de me poser le soir une fois rentrée tant j'ai envie d'essayer de respecter le seul et unique objectif que je me suis fixé en ce début d'année ...  celui d'être un peu mieux organisée pour pouvoir en fin de semaine avancer dans nos projets et ne plus être par les taches domestiques accaparée (et idéalement aussi un peu me poser) ! avec M. La Globule en ce début d'année, on a aussi complété la liste qu'on aime bien de temps en temps consulter pour voir si côté travaux on a plutôt tendance à stagner ou plutôt tendance à avancer. la liste sur laquelle toutes nos envies sont notées. ça va des plus simples sur le papier à réaliser ... aux plus compliquées, celles pour lesquelles il faudra que nous nous fassions aider et pour lesquelles il faudra aussi que nous ayons quelques euros de côté (et depuis la réfection de la toiture en novembre et décembre derniers ...).  aujourd'hui après le déjeuner (un gros poulet fermier parfumé au laurier et des pommes grenailles au thym, romarin et piment d'espelette parfumées ... recette piquée dans le Elle à table, le tout dernier), on a enfilé des polaires jusqu'en haut zippées à cause du petit vent frisquet qui est bien arrivé (Catherine L. ne s'est pas trompée), direction la cour pavée. c'est armés de sécateurs affûtés que l'on a zigouillé le lierre qui depuis quelques années a pris ses quartiers. première étape d'un moyen projet (c'est comme ça qu'on va le qualifier) qui devrait bien nous occuper surtout lorsqu'il s'agira de tout peinturler (M. La Globule m'a déjà désignée et moi je suis déjà résignée). la réfection de la barrière qui soutient la grosse glycine parfumée et les rosiers ne peut plus être repoussée. Le bois vermoulu depuis des années s'est fait à certians endroits complètement manger. M. La Globule a aussi passé pas mal de temps agenouillé à tamiser la terre des carrés potagers (signe que la relative inactivité au jardin commence à le démanger). nous nous sommes tous retrouvés à l'heure du goûter autour d'un gros gâteau un petit peu caramélisé dans lequel il a fait vraiment bon croquer. un gâteau tout simple à réaliser à partir d'une recette que j'ai trouvée et tout de suite sauvegardée (c'est ici qu'il faut cliquer et complimenter sans hésiter) ! Cloé a trouvé (et nous avons tous acquiésé) qu'il ressemble terriblement au pom ré, un gâteau que nous avons toujours beaucoup de plaisir à acheter sur le marché de la flotte sur l'île de ré. en début de soirée, j'ai aussi pris un peu d'avance et préparé les pâtes fraîches qu'il fera bon lundi soir déguster (4 gros oeufs fermiers, 440 g. de farine tamisée, du sel fin à savoir une 1/2 cuillère à café, et pour terminer 1 cuillère à café d'eau du robinet). demain soir je serai en effet bien occupée ... il paraît qu'une bougie supplémentaire s'est invitée !