... un saut chez le boulanger à peine levée pour se ravitailler / un sms reçu à peine rentrée annonçant des invités obligés de se décommander / un 10 km parcouru dès potron minet (8h) avec Dorothée (qui aime de plus en plus cavaler) le tout sans cesser de papoter / un peu de glandouillage une fois rentrée /un peu de papotage avec M. La Globule qui rentre à son tour après avoir couru de son côté encore tout émerveillé d'avoir vu une biche (une vraie) juste sous son nez / une douche bien chaude et un gommage au savon noir ... pour se décrasser / des gambettes massées (par mes soins ... faut quand même pas rêver) et épilées / une tenue toute grise enfilée / des tiramisu aux fraises à terminer /des brochettes à préparer / des légumes colorés et du riz à cuisiner / des ados à peine réveillés qui descendent chacun avec un paquet / des oh, des ah, des mercis prononcés / des bisous qui claquent échangés / un M. La Globule qui prépare une chantilly parfumée / 4 couverts à retirer de la table qu'on avait hier soir dressée / des bricoles à congeler / quelques roses du jardin coupées qui donnent l'impression d'être chiffonnées (c'est quoi cette variété ?) / le découpage des "goutzy" ... petits biscuits pas très légers au bacon et au comté à tomber / l'allumage du barbecue un petit peu abrité sous le lilas malgré la pluie toute fine qui commence à tomber / une Cloé suspendue au téléphone qu'il faut un peu raisonner /un apéro confortablement installé dans le canapé / en résumé un repas tout simple qui se laisse avaler et qui nous fait regretter nos invités / des estomacs remplis qui demandent une pause avant d'attaquer la tarte aux fraises préparée (exceptionnellement deux desserts avaient été préparés pour qu'un choix puisse être opéré) / une cuisine un peu encombrée qui ne demande qu'à être nettoyée / une pause tricot dans le canapé / une pause ordi et des centaines de photos à trier / un petit billet à taper avant de descendre goûter / une envie de mettre en application quelques principes (d'une grande banalité) dictés la semaine dernière par la kiné à savoir apprendre à se poser, se relâcher bref prendre le temps de s'écouter ... pourquoi c'est finalement compliqué à appliquer ?

f_tes2 f_tes1

f_tes4 f_tes3

f_te6 f_tes5

 

Recette des "goutzy" qui se laissent manger : 150 g de farine / 200 g de comté râpé / 200 g de bacon / 100 g de beurre fondu / 1 œuf / 5 c. à soupe de lait / sel et poivre du moulin / huile pour la cuisson ! Taillez le bacon en bâtonnets et faîtes les griller à sec dans une poêle / A l'aide d'un robot, mélangez le beurre fondu, le lait et le comté râpé. Incorporez la farine, l'œuf, 1 pincée de sel, le poivre et les bâtonnets de bacon / Déposez la pâte sur le plan de travail, puis roulez-la en un boudin de 5 cm de diamètre / Réserver 1h au réfrigérateur enveloppé de film alimentaire. Préchauffez votre four à th. 6-7/200°/ Sortez la pâte et ôtez le film (tiens je n'y aurais pas pensé !) / Débitez de fines tranches de pâte et disposez-les sur la plaque du four recouverte de papier cuisson légèrement huilé (étape zappée !) / Enfournez et laissez cuire 10 à 12mn jusqu'à ce que les biscuits soient légèrement dorés. Dégustez ces petits biscuits froids avec des tomates cerises ! Bon à savoir ! Vous pouvez conserver une partie de la pâte au congélateur pour une autre occasion ... c'est que nous avons fait ! Verdict : ici on a tous aimé ... fait plutôt rare qui mérite d'être souligné ! la lecture des ingrédients peut faire craindre le pire mais non ... ces petits biscuits se laissent tout simplement manger ! On en vient même à se demander pourquoi on a mis l'autre boudin à congeler !